Le bureau d’études Arcora a acquis au cours de près de 40 années d’existence et à travers une collaboration fructueuse avec de nombreux architectes, maîtres d’ouvrages et entreprises, une expérience pluridisciplinaire dans les domaines des structures et enveloppes de bâtiments. Cette expérience lui permet aujourd’hui de se présenter comme une ingénierie de conception, intervenant avec souplesse en synergie totale avec l’architecte et les différents intervenants techniques.

Le travail d’Arcora est caractérisé par sa capacité à établir une relation harmonieuse avec l’architecte où sont réunies les conditions du dialogue permettant la « traduction» technique des concepts architecturaux. Cette relation privilégiée permet aux ingénieurs-traducteurs d’Arcora d’être force de propositions fidèles au parti architectural, dans le respect des contraintes techniques, réglementaires et énergétiques ainsi que celles liées à la maintenance du bâtiment.

Tant en France qu’à l’international, Arcora réalise les missions suivantes :
-  Etudes préliminaires, diagnostics, études de faisabilité, audits techniques, expertise technique,
-  Maîtrise d’œuvre : études de conception, études techniques et suivi de réalisation,
-  Assistance technique au Maître d’Ouvrages (AMO technique),
-  Etudes d’exécution pour les entreprises de verrières exceptionnelles et de membrane textile.

Philosophie

Arcora se positionne comme un bureau d’études spécialiste en structures métalliques, façades, verrières et ouvrages complexes. Son intervention est complémentaire de celles des autres acteurs de l’ingénierie de maîtrise d’œuvre, qu’ils soient généralistes ou spécialistes, aux côtés de l’architecte voire parfois pour le compte de celui-ci.

Le travail d’Arcora est caractérisé par une relation harmonieuse avec les concepteurs architecturaux.

La responsabilité particulière attachée aux ouvrages complexes ou innovants exige une démarche qualité fortement relayée au sein de l’équipe, intégrée au quotidien. Plus le challenge technique est élevé, plus les intervenants doivent être compétents, plus le devoir de conseil est important, plus les systèmes de vérification doivent faire leur travail, plus la notion de risque doit être expliquée et maîtrisée.